amitie avec une femme

 

Mes poèmes - Forum - Livre d'or - Liens - Moi

 

l'hideuse misère.

le lundi 19 juin 2017, à 02:56. Posté par thierry


    Ne sois pas un hiver rigoureux, tel un despote qui joue sa partition funèbre,
    En noyant les quémandeurs des cupidités dans les ténèbres.
    Ne les laisses point être asservis à la dent sulfureuse de l'adversité.
    Ne sois point un soleil hivernal qui verse ses parfums indolents d'amours sur les natures flétries pour l'éternité,
    Car elles risquent de ne plus voir les ombres de leurs dignités.
    Subodores les clameurs noires de la misère,
    Qui renflent comme la mer en colère.
    C'est à toi poète, d'être le porte parole de l'indigence
    Qui tait sa sourde plainte et ses pleurs atroces par le silence,
    D'exalter les âmes des puissants pour qu'ils voient le dénûment se contorsionner dans tous les sens,
    Par l'absence féroce d'appétences,
    Qu'ils laissent choir dans les abîmes de l'oubli, leurs indifférences,
    Qu'ils n'essaient point d'éradiquer la pauvreté par leurs ruisseaux d'opulences.
    Que les puissants s'évertuent à ce que les miséreux n' essuient plus les âpres parfums de la liberté,
    Qu'ils les libérent de leurs peines à perpétuité,
    Car la misère est une prison qui embrase tant de naufragés.
    Qui sombrent dans des mers chargées de morosités.

<< Retour aux poèmes

 

Donner une note à ce poème ... (Note actuelle : /10)
Vous devez être connecté sur Mespoemes.net pour donner une note à un poème.

 

commentaires ( 12 ) (Ajouter un commentaire)
aurorefloreale le lundi 19 juin 2017, à 06:21
Libérer les peines à perpétuité , quel bel idéal ici exposé! Amicalement!

Philip (Jardin de Lune) le lundi 19 juin 2017, à 14:44
Salut Guillaume.
Wow, sans flatteries qui seraient inutiles, j'ai beaucoup aimé ton écrit.
Un ton (et un fond) rude, âpre.
Et ce thème auquel le fond t'es si sensible : la misère. Même "l'hideuse misère", car elle est ainsi.
L'interpellation, réitérée "ne sois pas...." est bien trouvée et donne de la force et de l'originalité à l'écrit.
C'est de "la belle ouvrage", mon cher Guillaume. Merci de nous avoir fait partager cela. Amitiés. Philip
(www.mespoemes.net/philipchevalier)

Benadel le mardi 20 juin 2017, à 12:38
Une poétique prière
Mon adhésion y est entière
Puisse la divine lumière
L’exhausser de belle maière

Bravo Guillaume

domidom le mardi 20 juin 2017, à 15:26
Très bel écrit...(L' hideuse misère), on pourrait dire un sujet d'actualité, hélas, renouvelé depuis des siècles, hideuse misère à perpétuité....
J'aime beaucoup le fond....
Merci pour cet excellent moment de lecture...
Bises, Domie

guillaume le mercredi 21 juin 2017, à 23:53
pour Chantal, merci beaucoup pour tes éloges, oui tu as raison Chantal, libérer les pauvres de leurs peines à perpétuité, c'est un idéal à assouvir, merci beaucoup de ta fidélité, amitiés Chère Chantal.

guillaume le jeudi 22 juin 2017, à 00:04
pour philip, merci infiniment pour tes éloges, je suis très heureux que mon poème t'ai plu, oui tu as raison mon ami, je suis très sensible à la misère du peuple , ce peuple qui souffre dans la rue, et les puissants ne font rien pour éradiquer la misère, ce sont eux qui l'ont fabriqués, et mon poème est un grand cri du coeur pour exalter les consciences des puissants, pour leur dire , qu'attendez vous pour aider les pauvres? nous vivons dans un pays très riche, c'est anormal que des gens meurent de faims dans nos rues, et qui n'ont pas de logements, ni d'emplois, merci beaucoup de ta fidélité sur mon site, amitiés philip.

guillaume le jeudi 22 juin 2017, à 00:07
pour Bénadel, merci infiniment pour vos éloges qui me font tant plaisir, et je suis très heureux que mon poème vous ait plu, amitiés bénadel.

guillaume le jeudi 22 juin 2017, à 00:12
pour Domie, merci beaucoup pour tes compliments, oui la misère est un vaste sujet, elle n'aurait pas dû exister dans notre pays, ni dans notre monde, surtout qu'il ya des pays très riches dans notre monde, mais la pauvreté est engendrée par les puissants volontairement, je t'embrasse domie, amitiés Domie.

miles le jeudi 22 juin 2017, à 12:14
Bonjour Guillaume, un sujet fort et avec ta sensibilité ton poème est vraiment superbe.
la misère... nous vivons dans un monde en souffrance, à bien des niveaux.
( du coup tu travail pour combien de temps ? )
très bel écrit ! sincèrement Miles

Isabelle le jeudi 22 juin 2017, à 22:13
Beaucoup de sensibilité dans tes mots, l'émotion monte en te lisant! Bravo Guillaume, merci du partage

Belle soirée
Bien amicalement
Isabelle :-)

guillaume le vendredi 23 juin 2017, à 01:34
pour Miles, merci beaucoup pour tes éloges qui me font très plaisir, oui j'ai une grande sensibilité, tu l'as ressentie à travers mes poèmes, j'ai toujours été très sensible, c'est pourquoi mes émotions sont intenses, en toute humilité, ma grande sensibilité est la faculté de ressentir intensément et profondément les choses, je suis très fièr de ma grande sensibilité, c'est grâce à elle que j'écris de cette façon, et je n'accepte pas les injustices, aussi grâce à ma sensibilité, je me sens proche des femmes, j'ai le sentiment de comprendre leurs souffrances, en toute modestie, sinon concernant le travail, je n'en sais pas plus, je ne sais pas si j'ai fait l'affaire, merci beaucoup de ta gentillesse et de ta fidélité, c'est un plaisir de dialoguer avec toi Miles, et un grand plaisir de parler avec vous Mésdames, amitiés Miles.

guillaume le vendredi 23 juin 2017, à 01:43
pour Isabelle, merci infiniment pour tes éloges, oui tu as raison isabelle, il y'a beaucoup de sensibilités dans mon poème, je suis très sensible, tu as dû le ressentir, et je tenais à parler des pauvres qui vivent dans la rue, et aussi des pauvres qui ont un petit salaire, qui ont du mal à survivre tellement ils sont submergés de factures salées, qu'ils sont obligés de serrer la ceinture le 15 du mois, et qui ne mangent pas toujours à leurs faims, qu'ils se privent de beaucoup de choses car ils n'ont pas le choix, merci Isabelle d'être venue me lire, c'est très sympa, amitiés Isabelle.

Ajouter un commentaire à ce poème :

Vous devez être connecté sur Mespoemes.net pour poster un commentaire.

 

 

Mes poèmes - Forum - Livre d'or - Liens - Moi

 

Hébergé gracieusement par MesPoemes.net - Créer un site internet