Qui m'aime me suive

 

Mes poèmes - Livre d'or - Moi

 

Madame

le mercredi 13 septembre 2017, à 17:26. Posté par Zé


Dans le vol fluide des perdreaux,
Au creux passionné du torrent,
Dans les murmures des rameaux
Que moissonnaient mes doux printemps,

Dans le chatoiement de la mer,
Au fond clair du regard des jours,
Même lorsqu’ils cillaient d’éclairs,
Partout vous étiez là, toujours.

Vous étiez le feu, l’eau, la terre,
L’air qu’il me fallait respirer,
Des saisons l’accorte lumière
Que j’admirais poindre et tomber.

Si loin et si proche pourtant,
Fervent vagabond gai et fou,
Tout ce que caressait le vent,
Le vent lui-même, c’était vous.

Avant même oser le chanter,
Votre doux nom berçait mon âme,
Il frissonnait à mes côtés...
Vous m’étiez destinée, Madame.

<< Retour aux poèmes

 

commentaire ( 1 ) (Ajouter un commentaire)
Micheline 1940 le mardi 19 septembre 2017, à 04:04
Bonsoir Zé,
Je découvre votre écriture avec une certaine joie ! Et le plaisir qu'elle me donne, ensoleillera ma journée ! En ces tristes temps de misère intellectuelle, il est bien rare de rencontrer une plume qui enchante l’œil comme l'oreille !
Merci pour l'agréable moment de lecture qui me fut un réel plaisir !
Avec mes meilleures salutations,
Micheline.

Ajouter un commentaire à ce poème :

Vous devez être connecté sur Mespoemes.net pour poster un commentaire.

 

 

Mes poèmes - Livre d'or - Moi

 

Hébergé gracieusement par MesPoemes.net - Créer un site internet