La poésie de Nedjma Tafat

 

Mes poèmes - Livre d'or - Liens - Moi

 

Nedjma Tafat : Princesse des poétesses (et poètes)

le vendredi 13 octobre 2017, à 01:23. Posté par Nedjma Tafat (auteur : Boualem Messouci)


    Nedjma Tafat : Princesse des poétesses (et poètes)
    JE PERSISTE ET SIGNE !
    (Par Boualem Messouci)
    Nedjma (quel illustre prénom !) vient de s’illustrer encore une fois dans un poème fleuve qu’elle vient de me dédier à titre personnel. Je l’en remercie et tiens à le partager avec vous mes cher(e)s ami(e)s pour que vous ayez une idée de son génial talent, car comme une championne olympique dans une figure imposée elle vient de réussir l’exploit qui la confirme et la maintient sur la plus haute marche du podium de « Princesse » des poètes et poétesses Kabyles et que ce titre n’est pas du tout usurpé. Il sera de plus en plus difficile, voire même impossible, de l’y déloger, car….
    La connaissant un peu, je sais qu’elle réagira à ce titre avec humilité, modestie, simplicité et discrétion et me dire comme dans tous ses commentaires qu’elle ne mérite pas autant, qu’elle est juste quelqu’un qui écrit ce qu’il ressent au même titre que tous les autres. Et bien non Nedjma, tu n’es pas comme tous les autres. Je me souviens de la première fois où j’ai entendu tes poèmes sur Berbère TV et Radio Berbère dans l’émission poétique hebdomadaire animée par Mohand Taferka (que je salue respectueusement) vers les années 1999/2000. Ta poésie succulente, savoureuse, mielleuse , fantastique, merveilleuse m’a tout de suite accroché et au fil des émissions tu es devenue notre coqueluche à tous , et personnellement j’attendais avec impatience le jour de cette émission pour voir comment tu allais encore une fois nous surprendre et pour pouvoir savourer délicieusement une de tes nouvelles compositions poétiques. Nous sommes devenus les meilleurs pourvoyeurs en poèmes ( avec d’autres poètes) de cette émission avec une mention particulière pour toi , car tu n’en ratais jamais une. Je me rappelle même qu’on se livrait à distance un duel tacite et sournois à qui occuperait le haut de l’affiche l’espace d’une émission. Mais tu remportais presque toujours ces duels. J’ai compris que je ne pouvais rivaliser avec toi car tu étais comme un volcan en irruption que nul ne peut arrêter, que la poésie coulait à flots dans ta bouche et que surtout tu menais un combat décisif avec toi-même et dont tu nous livrais parcimonieusement le secret tout le long de tes strophes. J’ai compris que ni les médecins, ni les Taleb n’ont diagnostiqué ton mal. Ce mal n’était en réalité qu’un besoin vital d’écrire , de dire , de se confesser , de se soulager d’un secret trop lourd à porter toute seule et que dans une espèce de course contre la montre tu devais nous le divulguer coûte que coûte avant qu’il ne soit trop tard comme si tu étais investie d’une mission spéciale que tu devais absolument honorer. Je te dirais Nedjma que ta mission est accomplie et réussie, que tu t’es en partie soulagée en couchant ces secrets sur du papier sous forme de vers rimés d’abord dans ton premier recueil paru en 2006 et je sais que le meilleur reste à venir dans tes prochains recueils.
    Etant un peu dans le secret je sais que ton tout prochain recueil ne tardera pas à paraître pour notre plus grand plaisir et celui de nos amis de facebook.
    Au nom de tous ceux qui t’aiment je te dirai MERCI NEDJMA ! Et accepte ce diadème symbolique, il te va à merveille !

    20 mai 2014

<< Retour aux poèmes

 

Donner une note à ce poème ... (Note actuelle : /10)
Vous devez être connecté sur Mespoemes.net pour donner une note à un poème.

 

commentaires ( 0 ) (Ajouter un commentaire)

Ajouter un commentaire à ce poème :

Vous devez être connecté sur Mespoemes.net pour poster un commentaire.

 

 

Mes poèmes - Livre d'or - Liens - Moi

 

Hébergé gracieusement par MesPoemes.net - Créer un site internet