Mes poèmes - Forum - Livre d'or - Liens - Moi

 

Ma Première

le jeudi 07 décembre 2017, à 05:38. Posté par Tychique Bafandu Tyc-man


    Troublé par la douceur de ta main,
    Yeux de merlan frit,
    Comptant sur un gain,
    Hésitant comme on était petit.
    Invisible, immense et invivable
    Quand on aime quelqu'un,
    Unis par un lien inséparable
    Et nous devenons comme un.

    Belle comme une fleur rose
    Arrosée par les goutes de la pluie.
    Faite à l'origine d'un chose
    A laquelle on ne peut rattacher la truie.
    Nourrie par les aliments naturels du monde.
    Doux feuilles mais pas à la forme ronde.
    Utilisée pour embellir une palace.

    Bougeant mon corps quand je vois ta race ;
    Elue de mon cœur car je ne peut oublier
    La douceur dans ma vie de ton métier
    Illuminant mes jours et mes nuits car,
    Nous étions momentanement separés par
    Deux murs de notre vie de chaque jour.
    Au fait, qui peut nous séparer ? qui mon amour.

<< Retour aux poèmes

 

Donner une note à ce poème ... (Note actuelle : /10)
Vous devez être connecté sur Mespoemes.net pour donner une note à un poème.

 

commentaire ( 1 ) (Ajouter un commentaire)
rivaudais le jeudi 07 décembre 2017, à 08:19
Un texte à relire avec attention. Qui se termine par une interrogation qui interpelle chacun d'entre-nous. La science de l'astronomie dans sa recherche incessante de l'infini et les découvertes qui en découlent nous livre peut-être un début de réponse. Qui nous apprend que des corps jumeaux séparés par des milliards d'années lumière restent pourtant étroitement liés.

Ajouter un commentaire à ce poème :

Vous devez être connecté sur Mespoemes.net pour poster un commentaire.

 

 

Mes poèmes - Forum - Livre d'or - Liens - Moi

 

Hébergé gracieusement par MesPoemes.net - Créer un site internet