POEVIE.NET

 

Mes poèmes - Forum - Livre d'or - Liens - Moi

 

A celle qui viendra

le jeudi 07 décembre 2017, à 07:16. Posté par René


    Ils sont morts les beaux jours
    et leurs chansons si tendres.
    L'amour s'en est allé
    L'hiver en est venu,
    tout pareil au rideau
    du théâtre à minuit
    quand la pièce est finie.
    Le silence est tombé
    sur le drame achevé.

    Et pourtant ! Et pourtant !
    Oui, çà doit exister encore
    le drap blanc de l'amour,
    le ciel bleu d'innocence,
    l'écho de l'espérance
    qui grandit chaque jour,
    le songe d'insouciance
    et le rêve à midi
    au jardin refleuri.

    Qui viendra me prédire,
    m'enseigner le mystère
    des beaux jours retrouvés
    dans l'espoir ranimé?

    Qui saura s'adresser
    à l'âme inconsolée
    de mon être blessé?

    Me faudra-t-il attendre
    d'avoir perdu le goût
    du temps d'avant,
    du temps d'oser,
    du temps d'aimer ?
    Et que l'ardeur en moi
    ait cédé devant l'âge ?

    Moi, je veux ranimer
    les instants enchantés
    et les tendres oeillades
    de la complicité.

    Les regrets de mon coeur
    dont naissent les poèmes
    cherchent en vain ce soir
    à faire remonter
    ces années de bonheur
    qui se croyaient de paradis.

    Je rêve en mon sommeil
    d'une prison d'amour
    dont la belle geôlière
    serait douce à mourir.

    A me faire encor croire
    que pour un regard d'elle,
    pour un simple sourire,
    la promesse des yeux,
    le venin d'un baiser,
    tout pourrait revenir
    et tout recommencer.

    Je rêve à celle-là
    pareille à mon désir
    que je rencontrerai
    un soir de désespoir.

    Et qui me donnera
    tant d'amour à venir
    dans l'océan des jours,
    que j'en mourrai peut-être,
    mais de félicité.

    Car moi, quand je mourrai,
    c'est d'avoir trop aimé.


    Ploufragan le 5 décembre 2017

    (jour de la mort de Johnny)


<< Retour aux poèmes

 

Donner une note à ce poème ... (Note actuelle : /10)
Vous devez être connecté sur Mespoemes.net pour donner une note à un poème.

 

commentaires ( 5 ) (Ajouter un commentaire)
Philip (Jardin de Lune) le jeudi 07 décembre 2017, à 07:50
Bonjour René.
Un poème émouvant, que l'on sent sincère.
Pouvoir mourir d'avoir trop aimé, et sans s'être noyé dans l'océan des jours. Mêler beaux souvenirs qui en valent la peine, les mélanger aux rêves éternels. Puis recommencer.
Ce n'est pas de l'illusion. C'est juste un fil de lumière que l'on suit, sur le chemin de notre vie. Un fil parfois ténu. Pour ne pas de perdre dans ses rêves, mais les garder, nos rêves. Vivants. Ici et maintenant. Et après.
Merci pour ce partage et belle journée à toi, René. Avec mes fidèles amitiés. Philip.
(www.mespoemes.net/philipchevalier)

Philip (Jardin de Lune) le jeudi 07 décembre 2017, à 07:51
Bonjour René.
Un poème émouvant, que l'on sent sincère.
Pouvoir mourir d'avoir trop aimé, et sans s'être noyé dans l'océan des jours. Mêler beaux souvenirs qui en valent la peine, les mélanger aux rêves éternels. Puis recommencer.
Ce n'est pas de l'illusion. C'est juste un fil de lumière que l'on suit, sur le chemin de notre vie. Un fil parfois ténu. Pour ne pas de perdre dans ses rêves, mais les garder, nos rêves. Vivants. Ici et maintenant. Et après.
Merci pour ce partage et belle journée à toi, René. Avec mes fidèles amitiés. Philip.
(www.mespoemes.net/philipchevalier)

Philip (Jardin de Lune) le jeudi 07 décembre 2017, à 07:51
Bonjour René.
Un poème émouvant, que l'on sent sincère.
Pouvoir mourir d'avoir trop aimé, et sans s'être noyé dans l'océan des jours. Mêler beaux souvenirs qui en valent la peine, les mélanger aux rêves éternels. Puis recommencer.
Ce n'est pas de l'illusion. C'est juste un fil de lumière que l'on suit, sur le chemin de notre vie. Un fil parfois ténu. Pour ne pas de perdre dans ses rêves, mais les garder, nos rêves. Vivants. Ici et maintenant. Et après.
Merci pour ce partage et belle journée à toi, René. Avec mes fidèles amitiés. Philip.
(www.mespoemes.net/philipchevalier)

aurorefloreale le vendredi 08 décembre 2017, à 08:08
Oh si tous nous pouvions partager ce bonheur frais et encore baigné d'illusions qui font tant de bien à partager, je suis de celle qui ne peuvent vivre sans aimer tendrement , une condition de survie pour moi, grand merci pour le partage de si jolie poésie!

rivaudais le samedi 09 décembre 2017, à 19:29
Merci Philip ami fidèle et critique avisé. Merci Aurore. Et puisque floréale je poste, en pensant à vous une chanson qui parle de fleurs sur la page suivante.

Ajouter un commentaire à ce poème :

Vous devez être connecté sur Mespoemes.net pour poster un commentaire.

 

 

Mes poèmes - Forum - Livre d'or - Liens - Moi

 

Hébergé gracieusement par MesPoemes.net - Créer un site internet