nu comme un vers

 

Mes poèmes - Forum - Livre d'or - Liens - Moi

 

voici la femme

le mardi 13 février 2018, à 09:42. Posté par soilon



    c'est un spectre blanchâtre aux étranges vertus
    un volcan mal éteint que la lune a soufflé
    c'est un océan pourpre qui coule des nues
    plein de bave et de sang comme un soleil craché

    mais jamais n'a été plus troublante beauté
    qu'en ces cheveux de blé ou ces yeux transparents
    c'est une braise folle aux reflets flamboyants
    dont les cendres sont d'indécentes voluptés

    c'est un ciel bleu lacrymal qui brûle d'amour
    puis une cascade indolente qui s'immisce
    dans les tièdes noirceurs des langueurs d'un seul jour
    un venin ténébreux débordant de délices

    or d'un mouvement étonnamment sensuel
    mademoiselle voile courbes et rondeurs
    est-il vraiment plus bel éclat que ces splendeurs
    parmi nos peuplades d'enveloppes charnelles

    le modèle parfait des colonnes d'hybrides
    veut contempler le halo lactescent des perles
    sur les nuages ronds des abysses placides
    en regardant périr les vagues qui déferlent

    dans la volute d'ivoire où file le monde
    les jeunes à ses seins vont noyer de caresses
    l'enivrante Astarté la Vénus pécheresse
    à la chair de miel et aux pubescences blondes

<< Retour aux poèmes

 

Donner une note à ce poème ... (Note actuelle : Pas de note)
Vous devez être connecté sur Mespoemes.net pour donner une note à un poème.

 

commentaires ( 0 ) (Ajouter un commentaire)

Ajouter un commentaire à ce poème en tant que :

Vous devez être connecté sur Mespoemes.net pour poster un commentaire.

 

 

Mes poèmes - Forum - Livre d'or - Liens - Moi

 

Hébergé gracieusement par MesPoemes.net - Créer un site internet