Le monde 2 Debbie

 

Mes poèmes - Forum - Livre d'or - Liens - Moi

 

La différence

le mardi 13 mars 2018, à 14:36. Posté par Debbie


Un poème retour vers l'enfance. Ce monde parfois très cruel. J'ai choisi de l'écrire pour exorciser un peu cette partie de mon passé. Je pense avoir très longtemps fait comme si rien n'était. Mais je pense que lorsqu'on est victime de moquerie quand on est enfant, ça laisse des traces malgré tout. Je ne m'éterniserai pas sur ce sujet car c'est sans doute le seul poème que j'écrirai là dessus. Un besoin sûrement Pourquoi aujourd'hui ? Je pense que c'est après avoir lu l'histoire de mon chanteur préféré Ed Sheeran qui avait eu une enfance du même genre et ça m'a ramené à mon enfance. Voilà simplement, comme une confidence ce poème. Et comme je dis toujours les épreuves de la vie qui ne nous tue pas nous rend plus fort.



La différence que m'apporte le temps
Qui enlace mon cœurs tendrement
Pour effacer à jamais les jours gris
Ceux qui m'ont apporté tant de pluie
Cette différence qui m'a marqué à vie
Là bas sur les bancs d'école
Cette différence là...
Qui m'a percé le cœur au plus profond
Mais malgré tout...
Cette différence me donne raison d'être
Celle que je suis aujourd'hui
Cette force qui m'habite
Qui m'enlèvera un jour
Toute la tristesse qui me hantait
De toutes ces pensées perdues
Dans un champs de fleurs sauvages
La différence sera toujours là
Elle me transportera ailleurs
Elle me fera voir un monde nouveau
Et ce sera toujours aussi beau
La différence...
Mais elle sera toujours douloureuse
Cette différence...

Debbie Rodet

<< Retour aux poèmes

 

Donner une note à ce poème ... (Note actuelle : Pas de note)
Vous devez être connecté sur Mespoemes.net pour donner une note à un poème.

 

commentaires ( 18 ) (Ajouter un commentaire)
Rêveuse le mardi 13 mars 2018, à 15:46

Bonjour Debbie

tout d'abord, merci à toi de nous faire confiance, sur ce sujet qui ravive en toi des blessures d'enfance .... que tu portes en toi à vie

Et pourtant tu le clames aussi, cette différence qui t' a tant fait souffrir
tu as su la sublimer en richesse et je trouve ton poème magnifique

merci encore avec toutes mes amitiés
pour toi, poétesse au coeur si sensible!!!!

debbie le mardi 13 mars 2018, à 16:24
Rêveuse merci de tes mots qui me touchent beaucoup...
Amitié
Debbie

guillaumepoesie le mardi 13 mars 2018, à 17:21
Coucou Debbie,
je trouve ton poème magnifique
moi aussi j'ai connu une enfance plutôt difficile ou j'ai aussi été victime de moquerie par rapport à mon métissage qui me rendait différent des autres
j'adore tes poésies elles sont toute belles ^^

debbie le mardi 13 mars 2018, à 17:38
Bonjour Guillaume, merci pour ton message en effet trop beaucoup d'enfants connaissent ce genre de moqueries à l'école. Moi c'était à cause de mes lunettes qui étaient très épaisses. ..
Belle fin de journée à toi
Amitié
Debbie

La Mouche Nounouche le mardi 13 mars 2018, à 18:34
Bonjour Debbie et merci pour ces confidences qui me poussent à croire qu'il faut avoir souffert pour être et comprendre la vie en faisant de nos douleurs, de nos fêlures des forces alimentant une certaine intelligence. Merci de ta confiance. Bien amicalement Yves

susan* Coquelicot * le mardi 13 mars 2018, à 18:51
Coucou Debbie,
Ton poème est beau et émouvant …
Cette différence dont tu parles, celle dont tes camarades de classe se moquaient, sans oublier les enseignants qui ne pouvaient pas ignorer ce que tu subissais, de par ton mal être qui je pense devait se voir et de plus, sans doute étais-tu une petite fille triste et isolée et peut-être même que cela c’est vu dans tes résultats scolaires …
Chacun le sait les enfants se moquent beaucoup et ils peuvent être très très méchants !
Je pense que c’est aux adultes d’agir et de faire en sorte que cela cesse !
Merci chère Debbie de cette confiance que tu nous fais en postant cette poésie qui parle de toi avec beaucoup de pudeur …
Tout est dit dans ces vers :
*Cette différence qui m'a marqué à vie
Là bas sur les bancs d'école
Cette différence là...
La différence...
Mais elle sera toujours douloureuse
Cette différence...*
Merci encore, passe une douce soirée. Bises amicales.
Susan
http://www.mespoemes.net/susanchevalier


Philip (Jardin de Lune) le mardi 13 mars 2018, à 19:09
Bonsoir Debbie.
Comme l'a souligné Susan, tout d'abord il y a de la nécessaire pudeur que tu as mis, en postant ce texte.
L''enfance est cruelle et elle blesse.
C'est souvent le premier le premier apprentissage avec la cruauté gratuite.
Ces blessures sont de petites choses en apparences, mais qui laissent des traces.
Mais ton poème reflète un essentiel positif : te faire regarder vers le Beau, le Beau des sentiments humain, pas la laideur de la pensée.
Bonne soirée. Amitiés. Philip.

debbie le mardi 13 mars 2018, à 20:32
Bonsoir Yves, merci pour tes mots il est vrai que c'est la première fois que j'en parle en poésie et je l'ai posté ici car je me sens bien parmi vous tous. Encore merci
Belle soirée
Amitié
Debbie

debbie le mardi 13 mars 2018, à 20:37
Bonsoir Susan merci pour ton message ça fait chaud au coeur. C'est vrai que les enfants peuvent être cruels, mais malgré tout j'ai passé au travers et je pense que j'ai trouvé la force à l'époque pour pas que ça me dérange trop. En fait c'était un garçon qui était cruel et plus âgé que moi donc pas dans ma classe. je le voyais dans la récré et à la cantine. Merci encore
Belle soirée
Amitié
Debbie

debbie le mardi 13 mars 2018, à 20:43
Bonsoir Philip, en effet ce n'est jamais facile de parler de ce genre de choses. On a tendance à vouloir les oublier. Mais parfois il faut arriver à les dire pour passer à autre chose. Dans toutes choses de la vie je préfère me tourner vers le positif, car quoi qu'il arrive il y en a toujours. Mais ça m'a fait du bien de le partager avec vous tous car comme je le disais je me sens bien parmi vous. Encore merci pour ton message Philip ça m'a fait chaud au coeur,...
Belle soirée à toi
Amitié
Debbie

nadège le mardi 13 mars 2018, à 21:10
Bonsoir Debbie, les enfants entre eux sont bien cruels, j'en ai fait les frais aussi à cause d'un petit surpoids, alors je comprends parfaitement ton désarroi. A ce jour, je travaille dans un collège comme auxiliaire de vie scolaire. J'assiste des élèves en situation de handicap et je peux te dire que je ne vois pas tous les jours des choses agréables. Le handicap est souvent synonyme de railleries, c'est affligeant. Je t'embrasse. Douce soirée à toi

mariepaule le mardi 13 mars 2018, à 22:08
Bonsoir Debbie

La souffrance d'un enfant est terrible

Mes enfants ont les cheveux frisés, un jour ma fille ainée, qui était au cm1 et rentrée de l'école très triste.
Je lui ai demandé la raison de sa tristesse et sa réponse fut" les filles de sa classe lui avait dit qu'elle avait des poils du cul sur la tête"

Je suis allée voir le maître, il a pris un bo savon, car il devait agir du fait qu'il l'avait entendu "mon mari est prof" et dés qu'il voyait de l'injustice sur la différence il agissait tout de suite...

Merci pour ce poème
Marie

plumeflore le mardi 13 mars 2018, à 22:43
Bonsoir Debbie sujet au combien difficile d'autant plus quand cela reste une blessure!!!
d'une merveilleuse délicate votre écrit est émouvant!!
bonsoir chère dame!
Marc!

micheline1940 le mercredi 14 mars 2018, à 02:37
Bonsoir Debbie !
Il est vrai que l'enfance peut laisser des traces profondes et indélébiles... qui s'effacent, pour insidieusement revenir avec force quand on le désire le moins. Dans ce cas, soit l'on s'effondre, soit l'on surmonte. Facile de l'écrire, et bien plus costaud de dépasser l'image, la phrase, le ricanement... C'est un martyre intermittent, mais bien lourd à porter sur le moment où il surgit, car l'on y est pas préparé dans l'instant ! Le mieux c'est d'en prendre le contre-pied, et d'en rire pour désarçonner l'attaquant ! C'est à mon sens la meilleure parade ! Et considérer la petitesses et la mesquinerie de ces mauvaises personnes, est une jouissance à nulle autre pareille ! Car ils sont si petits ces vils personnages !!!
Un beau texte, Debbie, qui porte à la réflexion !
Avec ma bonne amitié,
Micheline.

debbie le mercredi 14 mars 2018, à 07:50
Bonjour Nadège, j'avais une cousine comme toi qui était en léger surpoids et qui était aussi victime de moqueries à l'école... C'est pas évident aussitôt qu'il y a des différences. Mais je pense que cette expérience nous à apporté quelque chose. le respect des autres et de leurs différences. belle journée à toi et merci pour ton message.
Amitié
Debbie

debbie le mercredi 14 mars 2018, à 07:54
Mariepaule, tu as bien fait d'aller tout de suite en parler au prof. Moi je n'en ai jamais parlé à mes parents et de ce fait ils n'ont jamais pu faire quoi que ce soit car ils n'étaient pas au courant. Merci pour ton message.
Belle journée à toi
Amitié
Debbie

debbie le mercredi 14 mars 2018, à 07:57
Marc, merci de votre message qui me touche beaucoup.
Belle journée
Debbie.

debbie le mercredi 14 mars 2018, à 08:01
Micheline, bonjour merci pour ton message qui me fait chaud au coeur et tu as raison en rire c'est la meilleur arme et le meilleur remède.. Vive le rire donc! *sourire*
Merci encore pour tes mots
Belle journée à toi
Amitié
Debbie

Ajouter un commentaire à ce poème en tant que :

Vous devez être connecté sur Mespoemes.net pour poster un commentaire.

 

 

Mes poèmes - Forum - Livre d'or - Liens - Moi

 

Hébergé gracieusement par MesPoemes.net - Créer un site internet