Utinam

 

Mes poèmes - Livre d'or - Liens - Moi

 

Une forme paraît ne vouloir voir personne

le lundi 16 avril 2018, à 17:06. Posté par Yohanân


    Adossée au tronc rond d’un noble et beau noyer
    Une forme paraît ne vouloir voir personne
    D’autre que la fleur qui devant elle frissonne
    Sous la brise qui la fait doucement ployer

    Ainsi que ce lys seul ne voulant côtoyer
    Qu’un brin d’herbe verte où la blanche pâquerette
    Se plaît près du fétu à l’âme guillerette
    Qu’aucun pied mal famé ne penserait broyer

    Le regard étranger peut bien s’apitoyer
    Sur des êtres vivants même sans collerette
    Ne s’alimentant pas dans une supérette
    Mais que le vent méchant aimerait moissonner

    L’individu menu tenu par le noyer
    Observe le lys blanc sans pensée polissonne
    Et désire que sa volonté mollassonne
    Lui retire l’idée de partir se noyer.

<< Retour aux poèmes

 

commentaires ( 2 ) (Ajouter un commentaire)
liameliavq le mardi 17 avril 2018, à 17:27
Ne pars pas te noyer !
Tu fais de superbes alexandrins .....
Reste !

Amicalement.
PS : j'ai bien compris le second degré, mais ne te connaissant pas...... : reste, que je puisse encore lire tes lignes à l'avenir.
LN.

yoh le jeudi 19 avril 2018, à 21:02
Ami, je suis ravi que cet écrit vous ait séduit

Ajouter un commentaire à ce poème en tant que :

Vous devez être connecté sur Mespoemes.net pour poster un commentaire.

 

 

Mes poèmes - Livre d'or - Liens - Moi

 

Hébergé gracieusement par MesPoemes.net - Créer un site internet