Mes poèmes - Forum - Livre d'or - Liens - Moi

 

Rainier III de Monaco revisité (1923-2005)

le vendredi 25 mai 2018, à 19:30. Posté par Michel Ernest


    Les séducteurs étant légions
    Du côté de Philadelphie
    Rainier devait être Apollon
    Pour séduire Grace Kelly

    Comme un ouragan, me reviennent
    Quelques images sur sa vie
    Le cirque, les autos anciennes
    Et les chansons de Stéphanie

    Fin mai mil neuf cent vingt-trois
    Sur le "Rocher", face à la mer
    Pleure un petit enfant de roi
    Sur l'oreiller face à sa mère

    C'est Rainier, le fils de Charlotte
    De Grimaldi de Monaco
    Comme elle porte la culotte
    C'est son nom qu'elle offre au marmot

    Et bien que sa sœur Antoinette
    Soit deux ans plus âgée que lui
    C'est Rainier déjà qu'on apprête
    À régner sur ce paradis

    Peu de temps après leur mariage
    Les parents fâchés se séparent
    Laissant à leur aréopage
    L'éducation de leurs moutards

    Alors un précepteur, on nomme
    Pour commencer leur instruction
    Et quand Rainier est un jeune homme
    Oxford poursuit sa formation

    Auprès de Louis II, son grand-père
    Rainier apprend les rudiments
    De sa profession millénaire
    Être un jour le prince régnant

    En septembre quarante-quatre
    Il entre dans l'armée française
    Et en Alsace va se battre
    Car Pétain le met mal à l'aise

    Décoré de la Croix-de-Guerre
    En uniforme flambant neuf
    Il retourne chez son grand-père
    Qu'il remplace en quarante-neuf

    Le prince a trente-trois printemps
    Quand avec Grace il se marie
    Tout Hollywood répond présent
    Alfred Hitchcock, Gene Kelly

    Un an après naît Caroline
    Puis Albert, enfin Stéphanie
    Ont dit partout sur la colline :
    "Les Grimaldi sont très unis"

    Après quelque dix ans de règne
    Le prince fait parler de lui
    En s'accrochant comme une teigne
    Avec la France, "sœur-patrie"

    Lors, pour mettre fin à ces frasques
    Intervient le "grand Général"
    Qui menace le monégasque
    D'un sérieux contrôle fiscal

    Le prince rentre dans le rang
    Et se passionne, un brin amer
    Pour de sportifs événements
    Et de constructions sur la mer

    Il crée même des festivals
    De cirque et de télévision
    Il monte un club de "fouteballe"
    Et fonde aussi sa fondation

    En mil neuf cent quatre-vingt-deux
    Terminé le cirque et le foot
    Son épouse Grace s'est tuée
    Dans un accident de la route

    Peu-à-peu sa santé décline
    Il passe à Albert le bâton
    Le patrimoine à Caroline
    Et à Stéphanie, la chanson

    Au début des années deux mille
    On l'hospitalise souvent
    Sa santé se fait très fragile
    C'est vrai qu'il a quatre-vingts ans

    Rainier est rappelé à Dieu
    Après de longs mois de naufrage
    Quatre jours après Jean-Paul II
    Ensemble ont-ils fait le voyage ?

<< Retour aux poèmes

 

Donner une note à ce poème ... (Note actuelle : Pas de note)
Vous devez être connecté sur Mespoemes.net pour donner une note à un poème.

 

commentaires ( 0 ) (Ajouter un commentaire)

Ajouter un commentaire à ce poème en tant que :

Vous devez être connecté sur Mespoemes.net pour poster un commentaire.

 

 

Mes poèmes - Forum - Livre d'or - Liens - Moi

 

Hébergé gracieusement par MesPoemes.net - Créer un site internet