Luna’s memories

 

Mes poèmes - Livre d'or - Liens - Moi

 

Monstres marins

le lundi 11 juin 2018, à 19:05. Posté par Luna


    Si tu savais mon ami,
    Depuis que tu es parti,
    Il y a des parties de toi égarées,
    Que seul Poseidon a daigné trouver,
    Et d’autres parties échouées sur le rivage,
    Que les hommes piétinent, ces sauvages
    Qui n’ont de compassion que pour leurs propres peurs.
    Mais quand ton corps les effleure, ils sont pris de stupeur.
    Comme un léger souffle au coeur,
    Leurs égos, sur la grève en pleure,
    Se retrouvent désinhibés,
    Aimés, en toute sincérité.

    Certes, il y en a aussi qui malgré ton doux parfum résistent,
    Qui dans leurs frêles têtes prient pour que le mal subsiste,
    Alors immergés dans l’ivresse des océans,
    Les monstres marins désirent me noyer.
    Pourtant je continue de chercher,
    Les fragments de toi qui ont coulé,
    Dans les abysses ou entre les rochers.
    Ces traitres, non, jamais ne m’attraperont,
    Qu’importe la profondeur de mon immersion.
    La gorgone, au fond, attend en me regardant
    De ses yeux rageux, d’affolement aveuglés.
    Elle espère encore, un soir, me pétrifier,
    Mais elle ne sait pas que les sirènes savent voler.

<< Retour aux poèmes

 

Donner une note à ce poème ... (Note actuelle : Pas de note)
Vous devez être connecté sur Mespoemes.net pour donner une note à un poème.

 

commentaires ( 2 ) (Ajouter un commentaire)
liameliavq le mercredi 13 juin 2018, à 00:04
Continue de nager et de voler alors belle sirène qui nous envoutent de par ses chants....
Amicalement.
LN.

liameliavq le mercredi 13 juin 2018, à 00:42
Erratum : envoute ! Pardon !

Ajouter un commentaire à ce poème en tant que :

Vous devez être connecté sur Mespoemes.net pour poster un commentaire.

 

 

Mes poèmes - Livre d'or - Liens - Moi

 

Hébergé gracieusement par MesPoemes.net - Créer un site internet