En un mot commençant.

 

Mes poèmes - Liens - Moi

 

La blessure.

le jeudi 06 décembre 2018, à 18:01. Posté par Pascal


La blessure.

J’ai la tête dans les étoiles.
Mon cœur se gonfle comme une voile.
C’est tellement bon de la croiser,
de l’aborder et lui parler.
Je sais tout de son vécu,
de ses galères dans la rue.
Les stigmates de sa souffrance
sont enfouis dans sa clémence.
Personne ne devrait endurer
le sort de cette vie cabossée.
Aucune blessure ne cicatrise
si la violence vous tétanise.
Mais dans ses yeux, c’est la douceur.
Ils ne disent rien de ses malheurs.
Et son sourire nous en dit long
Sur sa bonté et son pardon.
Sa pudeur masque sa tristesse.
Elle fait silence sur sa détresse.
Pour elle, le plus important,
ce n’est pas le ressentiment.
Mais son désir est vulnérable.
Son cœur fébrile reste friable.
Un corps meurtri et trop souillé
engendre la peur d’être aimée.
Comment retrouver la confiance,
s’abandonner sans résistance
et croire à nouveau au bonheur
d’une rencontre faite de douceur.
Pour elle, les hommes sont des goujats,
des séducteurs sans foi ni loi.
Ils usent de tous les artifices
pour satisfaire leur caprice.
Etre sincère ne suffit pas
pour réveiller en elle l’émoi.
Elle se méfie des compliments
pour éviter tous les tourments.
Alors elle garde ses distances,
faisant sentir toute sa méfiance.
Elle reste néanmoins polie
Et donne le change à votre envie.
Mais il faudra encore du temps
pour arracher un consentement.
L’amour n’est plus chose facile
pour une femme devenue fragile.
Elle doute de n’importe quel amant
et encore plus du prince charmant.
A force d’être trop parfait,
chaque courtisan devient suspect.
Aucune romance même délicieuse
ne l’empêche d’être suspicieuse.
Pourtant, il faut garder l’espoir
de construire une belle histoire.
Avec le temps et du partage
elle abordera votre rivage.

<< Retour aux poèmes

 

commentaires ( 3 ) (Ajouter un commentaire)
avisdesmembres le vendredi 07 décembre 2018, à 13:32
test

debbie le mercredi 12 décembre 2018, à 09:17
Bonjour Pascale, il y a des rencontres qui marque et celle de ton poème semble en être une. Un poème qui décrit merveilleusement bien la nature humaine avec le vécu !
Passe une belle journée
Amitié
Debbie

peauaime le vendredi 14 décembre 2018, à 21:40
Le temps des cicatrices n'empêche pas l'âme de souffrir et de s'interroger sur la nature des sentiments...il faut donc s'appréhender, s'apprivoiser pour progressivement se laisser aller à aimer...
Merci de ce très joli texte.
Emmanuel

Ajouter un commentaire à ce poème en tant que :

Vous devez être connecté sur Mespoemes.net pour poster un commentaire.

 

 

Mes poèmes - Liens - Moi

 

Hébergé gracieusement par MesPoemes.net - Créer un site internet