Ecrits pleins et déliés

 

Mes poèmes - Forum - Livre d'or - Liens - Moi

 

09 janvier

le vendredi 11 janvier 2019, à 11:52. Posté par La Mouche Nounouche


Une cigogne remonte plein nord

Une seconde la suit à tire d'aile

Une énergie que rien ne minore

Dans le gris immense si frêles

Malgré le froid elles gardent grâce

Disparaissant sans aucune trace

Mais j'ai eu ce beau coup de bol

De pouvoir en saisir une au vol

Cela m'arrive de temps en temps

A chaque saison toujours partant

Je n'ai de cesse de lever le nez au ciel

Pour observer furtivement l'essentiel

Je me nourris de visions naturelles

Qui valent mille saisons culturelles

Si le bonheur peut être dans les livres

La nature elle aussi nous en délivre

Ils s'offrent à nous simples et gratuits

Au travers d'instants brefs et fortuits


Moi je les vis comme des leçons

Dans mon école de vie en polisson.

La philosophie est dans l'observation

Et la contemplation devient passion



La Mouche 09/01/2018

<< Retour aux poèmes

 

Donner une note à ce poème ... (Note actuelle : Pas de note)
Vous devez être connecté sur Mespoemes.net pour donner une note à un poème.

 

commentaires ( 12 ) (Ajouter un commentaire)
debbie le vendredi 11 janvier 2019, à 12:40
Bonjour Yves, wow superbe photo !! Et j'aime ta philosophie et je pratique la même. Le regard vers le ciel et de belles surprises souvent nous attend ! Comme celle ci ! Mais pourquoi va t-elle vers le nord cette
cigogne ? Sud sud sud ça doit être là le soleil. *sourire*
Belle journée
Amitié
Debbie

mariepaule le vendredi 11 janvier 2019, à 13:08
Bonjour Yves

J'ai pensé en lisant cigogne puis une autre que tu venais d'être grand père de jumeaux....

Mais non les cigognes t((envoyaient une nouvelle forme de vie celle de regarder la nature différament..

La Mouche Nounouche le vendredi 11 janvier 2019, à 13:33
Debbie depuis l'installation du Parc des Oiseaux de Villars-les -Dombes, de nombreuses cigognes ont décidé de ne plus migrer en restant dans la région à demeure. Certaines me font le plaisir de survoler la maison parfois et moi je ne m'en lasse jamais.
Belle après-midi à toi. Yves

La Mouche Nounouche le vendredi 11 janvier 2019, à 13:35
Non Marie pas de naissance en vue pour le moment mais mon plus jeune n'a que 33 ans alors l'espoir de rallonger la liste de mes 3 petits-enfants (3-6 et 10 ans) demeure. . .
Amitiés Yves

worrell02 le vendredi 11 janvier 2019, à 15:26
Bonjour Yves,
"La philosophie est dans l'observation
Et la contemplation devient passion'

Ah, si seulement tout le monde pouvait voir la vie/ la nature de cette manière !
Belle journée contemplative !
Amitiés, Ivy

La Mouche Nounouche le vendredi 11 janvier 2019, à 15:56
Ivy, à nous de rendre la poésie accessible à tous en initiant aussi les enfants pour leur donner le goût de lire puis d'écrire. . .
Amitiés à toi Yves

worrell02 le vendredi 11 janvier 2019, à 16:26
On ne peut plus être d'accord Yves !
D'ailleurs, pour le Printemps des poètes, je vais animer un atelier au sein de notre bibliothèque municipale, qu'on a renommée 'Point lecture' !
Et je suis ravie de voir ma petite-fille de 9ans dévorer les livres et les feuilles pour dessiner et écrire !

La Mouche Nounouche le vendredi 11 janvier 2019, à 18:15
C'est parfait Ivy ! BRAVO à vous !

henridurtal le vendredi 11 janvier 2019, à 20:18
On chantait autrefois "Les cigognes sont de retour ...". Alors ton poème nous remplit de nostalgie. Peu ou pas de cigogne par ici. Et de moins en moins d'oiseaux, hélas. Ils se font de plus en plus rares pour picorer les graines qu'on leur met l'hiver au jardin
(mésanges, pinsons, accenteurs, rouge-gorges, sitelles torchepots, troglodytes).

La Mouche Nounouche le vendredi 11 janvier 2019, à 20:45
Henri ici c'est faussé avec le Parc aux Oiseaux à moins de 20 kilomètres et plein d'échassiers dans les Dombes mais lors de mes balades en forêt c'est vrai que nous entendons de moins en moins d'oiseaux. Je me demande si bientôt om n'y en aura pas plus en ville qu'en campagne et c'est bien regrettable. ..

vertflo le vendredi 11 janvier 2019, à 21:41
je vois Yves que tu as été à bonne école.
La meilleure : celle de l'observation de la nature ( qu'elle soit humaine, animale ou végétale.)
Quand on prend le temps de regarder, on comprend tout et on a pas besoin d'élites pour nous expliquer ceci , cela ou le pourquoi du comment.
Tu fais partie de ces'' conteurs '' qui ne nous '' racontent '' pas des balivernes mais
des histoires vraies, très poétiques, à la fois merveilleuses mais aussi pleine d'un humanisme et d'une réflexion primordiale pour l'avenir de toutes les espèces qui vivent sur terre.
Cordialement à toi Camarade
( je préfère le mot camarade à celui d'ami car pour moi il signifie la vraie valeur d'un respect mutuel que l'on peut avoir sans connaître vraiment une personne.)
La camaraderie( entre garçons ) vient tout de suite, elle est spontanée, elle n'a pas besoin de se '' jauger '' aussi longtemps que le nécessite l'amitié.
Claude

La Mouche Nounouche le samedi 12 janvier 2019, à 17:01
Claude, je prends ton Camarade avec plaisir et plénitude, très fier aussi de tous tes compliments qui me touchent. Après comme je suis cash et que je me livre sans retenue j'ai souvent des "amis" virtuels des réseaux sociaux qui sont devenus de vrais amis quand nous avons pu nous rencontrer physiquement du moins avec ceux qui comme moi cherchent à rester dans l'être et non le paraître. . . Après mieux vaut un bon camarade qu'un mauvais ami. . .
Alors Claude camaradement votre ! Yves

Ajouter un commentaire à ce poème en tant que :

Vous devez être connecté sur Mespoemes.net pour poster un commentaire.

 

 

Mes poèmes - Forum - Livre d'or - Liens - Moi

 

Hébergé gracieusement par MesPoemes.net - Créer un site internet