Grimoire

 

Mes poèmes - Forum - Livre d'or - Liens - Moi

 

Soir d'automne

le vendredi 11 janvier 2019, à 16:23. Posté par richard




    La terre, après la pluie, nous disait ses parfums.
    Rappelle-toi! C'était la saison des fougères
    Lasses, couleur de feu, couchées sur les jachères,
    Ondulant aux frimas de nos amours défunts.

    Le vent avait rompu le voile superflu
    Du doute au lent frémissement de ses caresses,
    Et le long des sentiers où flottaient des promesses,
    La fin du jour laissait deviner l'Absolu.

    Une cloche lançait un appel affaibli
    Et le soir déversait la vasque de ses ombres;
    Je marchais près de toi sans heurts et sans encombres
    Et l'âme à la croisée des chemins de l'oubli.

    Devant nous dévalaient les rapides du temps
    Et nos regards fouillaient nos âmes insondables,
    Sans cesse interrogées dans des voies improbables.
    Vite ! L'orage gronde au-dessus des étangs !

<< Retour aux poèmes

 

Donner une note à ce poème ... (Note actuelle : Pas de note)
Vous devez être connecté sur Mespoemes.net pour donner une note à un poème.

 

commentaire ( 1 ) (Ajouter un commentaire)
micheline1940 le dimanche 13 janvier 2019, à 16:48
Bonsoir Richard,
Votre magnifique poème prend le cœur et s'attache à nous remémorer de jolis souvenirs, qui finissent, hélas, par sombrer pour certains, aux encombres des chemins de l'oubli, mais que nous dédaignons, puisque notre mémoire nous reste, plaise à Dieu, encore vive et fidèle par delà bien des décennies confites par le passé.
Bien amicalement,
Micheline.

Ajouter un commentaire à ce poème en tant que :

Vous devez être connecté sur Mespoemes.net pour poster un commentaire.

 

 

Mes poèmes - Forum - Livre d'or - Liens - Moi

 

Hébergé gracieusement par MesPoemes.net - Créer un site internet