Poèmes que j'aime

 

Mes poèmes - Forum - Livre d'or - Liens - Moi

 

PECHRIGAL SAINT-CLAIR 46300

le mercredi 20 juin 2012, à 23:29. Posté par MELIFICA


PECHRIGAL.

Phébus tirait sa révérence
Ses rayons regardaient sans outrance
Le Phénix au sommet de ses tours
Reflétant la lumière du jour.

Me sentant soulevé à chaque pas
Par ce fil qui venait des carreaux
Mon regard dans ces rayons nouveaux
Vit le château qui s'élevait la-bas.

Renvoyant chaque éclat du soleil
Car de astre il était tout pareil
Pechrigal arraché de l'oubli
C'est à John qu'il faut dire Merci !

Le maître va parler!
En ces temps reculés
Disait la renommée
L'ombre de Leo Férré

C'est le singe Pépé
Je l'ai vue manoeuvrer
Qui d'une main agile
Arrachait cent de tuiles

Placées sur le gazon
En autant de chansons.
Si Pépé n'arrachait pas les tuiles
Vous n'auriez mi pitance ni huile

Disait l'illustre chanteur
A son pauvre couvreur
Il faut bien qu'elle s'amuse
Il parlait de sa muse.


<< Retour aux poèmes

 

Donner une note à ce poème ... (Note actuelle : Pas de note)
Vous devez être connecté sur Mespoemes.net pour donner une note à un poème.

 

commentaires ( 4 ) (Ajouter un commentaire)
domidom le jeudi 21 juin 2012, à 13:54
Un bien joli château, j'avoue ne pas le connaître, pourtant, il semblerait que Léo Ferré l'ai chanté....
Cette muse est délicatement imagée et j'ai eu beaucoup de plaisir à te lire....
Amicalement....Domie...
http://www.mespoemes.net/domidom

larose le jeudi 21 juin 2012, à 15:40
En regardant la belle demeure, le château au milieu de la nature, ça me fait rappeller la Nièvre, bientôt on va habiller là bas!!! Merci pour ce beau partage
Amitié

melifica le mardi 26 juin 2012, à 10:18
Léo Férré a acheté ce château à une période clé de sa vie . Le singe Pépé a arraché une grande aprtie de la toiture!
Racheté par un américain d origine française John Manchec qui l'a magnifiquement restauré ce chateau brille aujourd'hui de tous ses lustres.

quercylibre le mercredi 08 août 2012, à 13:17
Un jour en me promenant dans sur la route dans la vallée j'ai assisté à un coucher de soleil sur les vitres du château de Pechrigal c'est ce qui m'a donné l'idée d'écrire ce petit poème à la gloire de jhon, de Férré et de la guenon Pépé sans quoi rien n'eut été possible!
http://www.mespoemes.net/quercylibre

Ajouter un commentaire à ce poème en tant que :

Vous devez être connecté sur Mespoemes.net pour poster un commentaire.

 

 

Mes poèmes - Forum - Livre d'or - Liens - Moi

 

Hébergé gracieusement par MesPoemes.net - Créer un site internet